• 06 juillet 1999 / BABYLONE YEYE

    On est seul sur une scène ou devant une caméra, mais c'est un métier qui ne se fait pas sans une équipe, c'est impossible.

    Montrant la pochette de Tous Les Deux : Alors déjà quand on voit ça, on comprend que je ne sais pas ce qui m'arrive, ça c'est net. Carrère, on comprend pourquoi ça s'est passé comme ça. Parce que là, vous pouvez me faire avaler n'importe quoi, c'est parfait ! Mais je voudrais vous faire remarquer une chose, c'est que le titre N°1 de la pochette, c'est Tous Les Deux. Comme quoi les tubes, on ne sait pas ce que c'est, parce que si vous retournez la pochette vous voyez quoi , Le Folklore Américain ! Voilà, donc, il s'est gourré ! (rires).

    Les cow-boys, le bellâtre, les chevaux, ça fait rêver, c'est les rêves de petites filles et c'est ce qu'on voyait au cinéma aussi.

    Le disco, c'est une famille de fous vous savez ! C'était toujours les mêmes, on faisait la promo ensemble, d'abord toute l'Europe, puis on élargissait. Donc il y avait des soirées avec Village People, avec Kool and the Gang, etc qui ont marqué ma vie ! Je suis passée pour une chanteuse noire, parce que j'ai quand même été classée 5ème dans les hot soul music, ça passait partout mais on ne me connaissait pas !

    J'avais un producteur qui était extrêmement superstitieux, et quand je chantais en studio, ma voix passait toujours par une boîte magique qui faisait la voix de Sheila... Enfin, il était obsédé par ça très longtemps, au moins quinze ans... Donc on part à New-York, on arrive dans le studio de Nile Rogers et Bernard Edwards, Monsieur Carrère arrive avec sa boîte (gloussements) en expliquant que de toutes façons la voix de Sheila est obligée de passer par la boîte magique parce que sinon ça ne marche pas !!! (rires en cascade). Donc évidemment, Nile l'a regardé bizarrement et il lui a dit "écoutez, vous êtes gentil, mais à partir de maintenant je m'occupe de Sheila, donc vous reprenez votre boîte et vous rentrez chez vous !" (rires). Et voilà comment j'ai arrêté de chanter dans une boîte et que quand même Spacer a fait le tour du monde, donc dans le fond vous voyez, la boîte n'était pas très utile...

    A propos des Gondoles A Venise : c'est évident que c'était un coup, il n'y a qu'à demander aux auteurs-compositeurs combien ça leur a rapporté ! Je pense qu'ils ont gagné beaucoup d'argent ! Mais bon, nous on était contents... moi avec ma robe rose et lui sa combinaison verte à clous, franchement, franchement non, on s'est égarés ! (rires).

    AccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueilAccueil

    « 26 avril 1999 / CELEBRITES19 décembre 1999 / VIVEMENT DIMANCHE »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    SHEILATELEREVEE Profil de SHEILATELEREVEE
    Vendredi 16 Septembre 2011 à 19:51

    Merci mon ODL !!! Que serais-je sans toi...  

    2
    Vendredi 16 Septembre 2011 à 19:39

    Diffusion le 06 juillet 1999... "ODL"

    1
    Pame Profil de Pame
    Dimanche 27 Février 2011 à 03:34

    raté de chez raté j'étais pas chez moi....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :