• 18 février 1987 / LA VIE A PLEINES DENTS

  • Commentaires

    6
    Pascal du Nord
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 08:43

    Les gens du métier ont été dur avec elle et n'ont pas pardonné son 'échec' au Zénith...ce métier est très dur me semble-t'il, l'est-il encore davantage pour les femmes ? Etre exposée ainsi exige un équilibre certain et Sheila devait être au plus mal suite à tout ce qui a été dit ou écrit...Il lui a fallut retrouver la confiance, le gout de se battre, de croire de nouveau en elle alors qu'elle était au creux de la vague pour la première fois depuis ses débuts ! Là, elle devait essayer de donner un second souffle à sa carrière mais le questionnement sur une éventuelle réussite devait être omniprésent en elle ?

    5
    ff
    Mercredi 31 Octobre 2012 à 12:12

    Et encore, le h serait toujours mal placé !

    4
    SHEILATELEREVEE Profil de SHEILATELEREVEE
    Mercredi 31 Octobre 2012 à 12:08

    Ouh la, tu fais fort, très fort, et j'ai failli passer à côté de ta joke !!! D'ailleurs, Evelyne est encore et toujours une superbe femme-fleur !  

    3
    ff
    Mercredi 31 Octobre 2012 à 12:05

    Tout à fait mon Gillou, spendide plaidoyer ! Mais faut pas m'en vouloir si ce look "anodin" me fait de la peine ! Et désolé, si ma jeunesse a plus été marquée par les speakerines que par les fleurs...

    2
    SHEILATELEREVEE Profil de SHEILATELEREVEE
    Mercredi 31 Octobre 2012 à 11:14

    Comme quoi, goûts & couleurs ne se discutent pas... Pour moi, cette Sheila effectivement assez anodine est de beaucoup préférable à la soixante-huitarde attardée fumeuse de pétards au look d'éleveuse de chèvres dans le Larzac ! Mais je pense, tout comme toi cher ff, que quelque chose s'était déjà définitivement cassé en elle. L'après-Zénith cruel, la rupture très difficile moralement avec CC, générant de facto son éviction du bureau, et de l'hôtel particulier de Neuilly, le tournage improbable d'un film qui s'avèrera être fantômatique avec Raul Ruiz, le temps qui passe inéxorablement, lui faisant le 16 août atteindre la quarantaine, et par dessus tout ça, sans doute le pire : l'insupportable choc de constater qu'aucune maison de disques ne court après elle pour la signer... Alors c'est sûr que tous ces évènements ont dû sacrément la faire réfléchir ! Comme elle l'avouera dans une interview en 1988, elle a quelque peu sombré à cette période dans "l'alcool et la drogue" et a même été en cure de désintoxication... Quoi que puisse en penser Ludovic, c'est sans doute, comme elle l'a affirmé, pour son fils qu'elle s'est accrochée à la vie. Si on essaie de se mettre à la place de celle qui, comme tu le dis si bien, a tenu une place tellement enviée pendant plus de 20 ans, on se dit que ce doit être effroyable de constater que finalement, tout n'était que du vent et qu'il ne reste quasiment plus rien de tout ce en quoi on croyait, ce sur quoi on avait bâti sa vie entière. Que tous ceux qui nous entouraient, nous sollicitaient, nous protégeaient même, tous nous ont tourné le dos... "Comment arrêter la chute d'une idole ?" titrait un magazine...


     


    Je trouve, compte-tenu de tout ceci, que le retour de Sheila en 1987 est assez inespéré et nous prouve d'abord qu'elle avait trop besoin de nous retrouver, ensuite qu'elle n'est pas du genre à se laisser aller trop longtemps. Le travail et la dignité conduisent au respect de soi et de ceux que l'on aime. Bien sûr, pour ne pas paraître trop amère, elle nous bassinera un peu avec ses dahlias (oui, le H est AVANT le L !!!), ses restos gastronomiques, ses p'tits Z'oiseaux etc, plutôt que de nous parler de ses projets professionnels... Mais finalement, elle est revenue, elle est là, elle a retrouvé son sourire charmeur et même la Lumière de ses yeux... En coupant ses cheveux ainsi, elle s'est dépouillée symboliquement de ses atours de Star et se présente telle qu'elle est aujourd'hui... Pas facile, mais sans doute salvateur ? Le suicide de Dalida va la ravager et sans doute la tourmenter intérieurement plus qu'elle ne le laissera paraître... Et, en octobre, elle va à son tour s'approcher de la Grande Faucheuse... On a quand même beaucoup de chance qu'elle soit encore et toujours là, non ?

    1
    ff
    Mercredi 31 Octobre 2012 à 10:13

    Ah oui voilà, c'est cette télé dont je parlais sur un autre sujet il y a quelques semaines, même si elle ne semble pas avoir chanté également Emmenez-moi et que l'animateur n'est pas Pascal Sanchez comme je le pensais. 

    Ben tu vois mon Gillou, quand je vois cette Sheila-là là , non, je ne rêve pas, hélas, et je préfère quand même celle du triste automne 85 avec sa chemise de bûcheron, qui a oublié de se maquiller et d'aller faire un rafraîchissement chez le coiffeur avant d'aller chanter funky. Le manteau est plus rose que fuschia comme il l'était dans ma mémoire défaillante mais toujours aussi aveuglant (avec tes captures, comme on ne voit pas le bas, on pourrait croire qu'elle avait tenté de lancer la mode des robes de chambre en ville...). Le sous-pull, déjà, je ne suis pas très client mais rose et noir, pour moi c'est pas possible. Et puis cette coiffure... Pour la promo de Comme aujourd'hui, elle a pas mal donné dans l'expérimental et, suivant la coupe, l'éclairage, la tenue, le maquillage, elle pouvait parfois être très charmante et l'éclat de son regard vif et brillant n'a peut-être jamais été aussi mis en valeur qu'à cette période, mais là, je peux pas... C'est Madame "Tout le monde" (à peine CSP+) et c'est sans doute pour ça qu'elle préférait davantage donner des nouvelles de ses dalhias que d'évoquer les projets artistiques qu'elle avait en chantier. Pour moi, avec cette coiffure pourtant plus travaillée et apprêtée que tant d'autres qu'elle a portées par la suite, c'est comme si elle signalait qu'elle avait déjà renoncé au monde du spectacle et qu'elle voulait juste être présentable pour les nombreux rendez-vous qu'elle devait honorer, de chez Sabatier jusqu'à chez son conseiller Jardiland.

    Bon, je m'avance un peu trop là mais la pochette de Comme aujourd'hui, c'est pour bientôt non  ?

    Sinon, je me souviens que c'est dans cette émission que je l'ai entendue parler pour la première fois et avec beaucoup de franchise de son profil...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :