• 2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    Nous revoici à l'Olympia, du 1er au 09 novembre 2002, pour fêter les 40 ans de carrière de notre idole. Elle y chante 6 des 7 titres de son dernier CD, et une flopée de reprises de toutes époques, majoritairement - hélas - en anglais : Smile, Over The Rainbow, Stop In The Name Of Love, I Couldn't Live Without Your Love / Moi J'aimerais Vieillir Avec Toi, Downtown, These Boots Are Made For Walkin', I Say A Little Prayer, Congas, Le Freak, Chic Mystic, Upside Down, All American Girls, We Are Family, Celebration : 14 titres (ou extraits), c'est tout de même un peu beaucoup... Côté reprises en français, Chariot et L'Absent, ce qui est peu ! Côté Carrère, un super medley "campagne" avec Le Rêve, Dans La Glace, Enfin Réunis, Le Cinéma, L'Ecole Est Finie, Prends La Vie Comme Elle Vient et Oncle Jo, et hors pot-pourri, Chaque Instant De Chaque Jour, Les Rois Mages salsa et Mélancolie. Côté époque disco, Spacer et Your Love Is Good. Côté années Martin, en plus du dernier CD (sauf Guerrier Massaï), Pop Art, Se laisser Danser, Vis-va, Vivre Mieux.

    Un excellent show, mais je pense que le choix des chansons n'était peut-être pas très pertinent pour fêter un tel anniversaire... Pourquoi vouloir absolument piocher dans le répertoire d'autres chanteurs lorsqu'on a soi-même tant de titres qui n'ont jamais fait l'objet d'une interprétation scénique ? Et pourquoi, de plus, 90 % en anglais ? Je ne pense pas que les autres chanteurs, eux, reprennent des chansons de Sheila... L'hommage à Petula aurait pu se limiter à Chariot, que Sheila avait enregistrée... La reprise indispensable est L'Absent, chef d'oeuvre d'émotion de Gilbert Bécaud. Peut-être certains ont-ils là aussi pensé que l'émotion de Sheila était feinte ? En tout cas, je me rappelle avoir usé des tonnes de Kleenex tous les soirs, et tous ceux qui se trouvaient près de moi en ont fait autant ! Un autre moment fort était Vivre Mieux, presque entièrement chanté par le public, Dieu que c'était joli... Côté fiesta, le medley salsa était très caliente, et le medley disco était très disco, avec un final digne du Stade de France ! Mais on regrettera une fois encore que Sheila ne choisisse pratiquement aucun de ses tubes B.Devotion ! Comme avec Tempérament De Feu en 1998 et 1999, Yves a eu le génie de re-créer Mélancolie, une version absolument époustouflante qui a mis le feu à l'Olympia, et a été repris ad libitum par les fans en folie !

    Pour ce spectacle, Sheila est de nouveau vêtue par Jean-Paul Gaultier, la folie du Zénith en moins... Notez que le fameux gilet du medley disco fut aussi porté par Sylvie Vartan ! J'ai bien aimé la coiffure très fin 74 !

     

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA2002 / LIVE A L'OLYMPIA2002 / LIVE A L'OLYMPIA2002 / LIVE A L'OLYMPIA2002 / LIVE A L'OLYMPIA2002 / LIVE A L'OLYMPIA2002 / LIVE A L'OLYMPIA2002 / LIVE A L'OLYMPIA2002 / LIVE A L'OLYMPIA

     MESSAGE DE SHEILA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    FLYER

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    QUELQUES BILLETS

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    CARTE POSTALE

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    BON DE PRECO

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    FLYER

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    PUB

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    LES POCHETTES SURPRISES OFFERTES PAR SHEILA TELEREVEE !

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    2002 / LIVE A L'OLYMPIA

    MON TOP 5 :

    1. Mélancolie (génial !!!)
    2. L'absent (trop touchant, surtout dans le contexte de l'époque...)
    3. Vivre Mieux (pour l'émotion dégagée et la main de Sheila dans la mienne)
    4. Medley Campagne (sauf Oncle Jo qui ne s'y intègre pas vraiment...)
    5. Medley Disco (pour le ballet original de Spacer avec arrêts soudains !!! et pour le final d'enfer...)

    MON FLOP : 

    • Le choix de trop de titres hors-répertoire et en anglais...
    • L'enchaînement du Tam-Tam du vent juste après L'Absent : impossible à supporter !
    « 2002 / SEULEMENT POUR TOILE KIOSQUE DE SHEILA : PREAMBULE »

  • Commentaires

    18
    marc.60
    Lundi 16 Mai 2016 à 10:09

    40 ans de carrière !! Ce que j'ai préféré dans cet olympia 2002,c'est le medley disco. Quelle ambiance de folie dans la salle !! J'ai adoré aussi "l'absent ", "pop art " et "vivre mieux ". 

    Un excellent souvenir. 

      • Lundi 16 Mai 2016 à 10:34

        Bonjour Marc et merci pour tes multiples interventions qui font revivre plein de "vieux" sujets de ce blog !!! Continue ainsi !!! cool

    17
    Samedi 23 Février 2013 à 12:55

    Merci Jean-Pierre C et Patrice pour cette précision. Je me souviens aussi d'avoir vu Pascal du Nord à Dunkerque, Patrick m'avait emmené, pour vendre les programmes dans la salle (comme pour l'Olympia 2002), ça m'a fait drôle, car j'étais dans la ville qui m'a vu naître. Une ville dans laquelle, j'avais pleins de rêves, puis je suis parti vivre à Paris en janvier 1991, en réalisant, petit à petit, mes rêves. Comme quoi, on peut y arriver, en prenant des risques. En 2003, pour ce gala à Dunkerque, ce n'était pas l'Olympia 2002. Sheila a refait ses précédents galas, car il fallait les "tubes" pour la province...

    16
    ADALGONZE Profil de ADALGONZE
    Mercredi 20 Février 2013 à 03:09

    Non, Jean-Pierre, je ne regarde pas particulièrement "The Voice" mais l'on m'a dit que Raphaël était passé. Je connaissais le véritable nom d'Hélène car j'ai débuté avec elle sur scène. Comble de l'ironie : elle me faisait les choeurs ! J'ai même une vidéo qu'il faudrait que je "refourgue" à Arthur pour "Les enfants de la télé"...

    15
    Pascal du Nord Profil de Pascal du Nord
    Mardi 19 Février 2013 à 06:38

    Je n'ai pas pu assister à cette série de concert mais de ce que j'ai vu sur DVD et entendu sur CD, j'aime beaucoup parce que j'ai toujours trouvé que Sheila excellait dans un autre repertoire que le sien.

    A défaut d'être allé à l'Olympia, cette année-là, je l'ai applaudi en concert à Lille où elle se produisait avec ses musiciens puis à Isnes, en Belgique où elle donnait une quinzaine de galas. Là, le public était assez réticent mais elle n'a cessé de revenir en proposant aux gens de chanter et danser...

    L'année suivante, je me souviens avoir vu Stéphane de 'On dit' vendre des programmes ou photos...c'était à Dunkerque mais j'étais tellement KO par mes horaires de nuit que nous avons peu conversé.

    Mon 'Top '

    1). "L'absent"

    2). "Mélancolie"

    3). "Medley Salsa"

    4)."Medley Disco"

    5). "Vivre mieux"

    C'est ce que je retiens principalement ce matin...mais je donne une mention particulière à "Little prayer for you" et "These boots are made for walking" mais aussi à "Pop Art" très bien orchestré.

    Je ne parviens pas à faire un choix parmi tes pochettes, trop belles, désolé !

    14
    Jean Pierre C
    Lundi 18 Février 2013 à 21:49

    Steph et Patrice, je ne sais pas si vous avez vu mais le fils d'hélène vient de passer à "THE VOICE" et il n'a pas été retenu au grand regret de Garou qui ne sachant pas que c'était lui avait failli se retourner mais ne l'a pas fait. C'et ainsi que j'ai appris le nom de RIZZO.

    13
    thierry pierre
    Lundi 18 Février 2013 à 21:42

    Spectacle déroutant pour moi , mais  une production DVD live de Sheila , c'est quand même suffisamment rare , alors je prends tout ça avec grand plaisir ....   Une artiste plus classe , avec une émotion trés présente , avec de trés belles interpretations (L'absent , Smile) dans cette première partie plus intime bien réussie.... Après , en deuxième partie , surprenant toutes ces reprises en anglais , ce Top à Petula (ok pour une chanson , mais trois !) , encore un medley sans les B.devotion ( ça , je n'y crois plus ...et pourtant qu'est ce que cela nous ferait plaisir !)..... En tout cas , personnellement , une mention toute particulière pour "Vivre mieux"en guitare-voix (c'est trop trop beau !)

    Ce ne sont que des remarques pas bien graves , à côte de la joie de retrouver notre Sheila sur scène , dans un spectacle de qualité , qui je l'espère , lui aura fait gagner encore un peu plus en crédibilité ...  merci aussi quand même à Yves martin , avec toujours cette volonté de presenter un Olympia différent et atypique (là , c'est réussi mais trés risqué ...) , pourquoi pas ?

     

    12
    Lundi 18 Février 2013 à 19:34

    Patrice, c'est vraiment le hasard ! Je n'avais pas fait le rapprochement, j'ai dû voir ça sur les reprises dans Wikipedia, je crois. Helen Rizzo , c'est Hélène Ségara, alors ?

    11
    jm.s
    Lundi 18 Février 2013 à 18:55

    J'ai beaucoup aimé cet Olympia , trés intimiste , on savait que sans en parler , elle le dédicassait à ses parents , c'est vrai que changer de style aprés " l'absent" peut paraitre "dur" , mais il ne faut pas oublier quelle est en scéne  et que le show doit continuer , je pense que ses " coupures " dans un spectacle l' empêche de rester enfermer sur des pensées négatives , ce n'est que mon avis ! J'aimerai que toutes les pochettes de sheila , la représente aussi belle que sur celle ci , elle irradie ! ( même si le gilet quelle porte est le même que celui de sylvie ). Pochettes 10 et 11 , puis la 1ére .

    1 l'absent

    2 medley salsa

    3 medley chic

    4 vivre mieux

    5 mélancolie

    ps: ff , j'aime toujours tes réactions et commentaires , tu es toujours ferme sur tes ressentis , c'est génial .

    10
    ADALGONZE Profil de ADALGONZE
    Lundi 18 Février 2013 à 03:07

    Stéphane, je relève sur ton article extrait de ton blog que tu parles d'Helen Rizzo pour la reprise de "Conga". Est-ce volontaire de ta part d'avoir écrit le véritable nom d'Hélène Ségara ou bien est-ce dû au hasard ? Bizarre...

    9
    Dimanche 17 Février 2013 à 17:36

    Ah ce spectacle, je n'arrive pas à le critiquer, car il me rappelle beaucoup de bons souvenirs, en tant que spectateur, mais aussi pour d'autres raisons, dont ma participation en aidant au merchandising, pendant ces neuf soirs, gâce à Patrick. J'ai trouvé ce spectacle très classe, la première partie acousitque était voulue, suite à l'expérience de Canal Jimmy, quelques mois avant. C'est vrai, il y a beaucoup de reprises, mais sincèrement, j'aime quand Sheila fait des reprises, car c'est une façon de voir, comment elle s'y prend. Là je réagis comme un "fan", mais en tant que grand public, ça peut-être décevant, puisqu'il y a beaucoup de reprises. Malgré tout cela, Sheila a pratiquement rempli, 9 soirs de suite, l'Olympia pour ses 40 ans de carrière. Si je suis indulgent avec ce spectacle, c'est aussi, parce que Sheila l'a préparé dans la tristesse, la douleur. Je n'ose même pas imaginer, quand on perd ses parents, et en même temps, préparer un spectacle, il faut être "Solide" ! Elle l'est vraiment...

    Mon Top

    1 : Toutes ces vies, Film à l'envers, Somewhere, L'absent...

    2 : Stop in the name of love, Chaque instant de chaque jour, Mélancolie, Vivre mieux...

    Pas vraiment de flop, j'ai dû mal à être objectif avec ce spectacle, mais encore une fois, c'est par rapport à beaucoup de bons souvenirs (merci Patrick !) 

    Mes impressions mises sur mon site...

    "Pour la première fois, le célèbre temple du music-hall inaugure une nouvelle formule. Avant et après le spectacle, le public peut se rendre dans la salle de billard, pour danser avec un DJ’ différent chaque soir en association avec la M.J.C. Le thème s’intitule House of SHEILA TM (Les before et after shows des concerts de Sheila à l’Olympia, orchestrés par les principaux Dj’s de la scène électronique parisienne-Music Mix), avec Aurore Leblanc de Radio F.G (01.11), Patrick Thévenin du magazine Têtu (02.11), Stan Da Man de P & R (03.11), Muriel Moreno-Groupe Niagara de P & R-Format Utile (04.11), D.J André de la discothèque Le Palace (05.11), Fanny Coral de la discothèque Le Pulp (06.11), Maud du groupe Scratch Massive (07.11), Patrick Vidal des soirées K.A.P.B (08.11) et Ariel Wizman-Canal Plus de Pitbull on Scooters (09.11). Lors de la première et les jours suivants, des personnalités viennent à l’invitation du spectacle : Maritie Carpentier, Annie Cordy, Dave, Michel Elmos, Catherine Jacob, Serge Lama, Monique Le Marcis, Corinne Le Poulain, Patrick Loiseau, Jean-Christophe Molinier, Marie Myriam, Nicoletta, Pascal Sevran, Orlando, Damien Thévenotet des télégrammes de Line Renaud, etc.

    Alors que le public attend debout, les musiciens démarrent une longue intro, avec des roulements de tambours, qui annoncent le début du spectacle. Sheila arrive très élégante, dans un ensemble-smoking pantalon noir, bustier noir, et veste queue de pie, de la même couleur du couturier Jean-Paul Gaultier, en commençant par Toutes ces vies. Pour cette première partie, elle offre une ballade intimiste et propose un nouveau récital acoustique. La chanteuse continue avec le Film à l’envers très jazzy, et reprend Smile interprété récemment sur Canal Jimmy. Ensuite, Sheila montre une nouvelle facette de son talent, en reprenant le grand standart Somewhere, over the rainbow de Judy Garland du film Le magicien d’Oz en 1939, repris par François Lubiana Il faudrait que tu reviennes en 1961, Eddy Mitchell & Mélody Gardot Derrière l’arc-en-ciel en 2009, et de nombreux artistes internationaux, dont Shirley Bassey, Ray Charles, Céline Dion, Ella Fitzgerald, Jeane Manson, Mireille Mathieu, Elvis Presley, Frank Sinatra, Barbra Streisand, Sylvie Vartan, d’après les paroles et la musique de Harold Arlen, Edgar-Yipsel Harburg et Herbert Stothart (Editions Emi Feist Catalog INC et Editions EMI Partnership France). Elle poursuit avec la version très bossa-nova de Partir, puis enchaîne un premier Medley Campagne, sur la période sixties (Le rêve, avec une partie en français par la chanteuse et en anglais par les choristes, Dans la glace, Enfin réunis, Le cinéma, L’école est finie, Prends la vie comme elle vient, et Oncle Jo) dans un style country-music. Sheila interprète l’une de ses nouvelles chansons S’envoler, avec l’intervention du public, tenant les batons fluorescents, lors du refrain. Travaillant avec une partie de son équipe, elle voulait absolument rendre hommage à un artiste disparu, et propose L’absent de Gilbert Bécaud datant de 1960, dédié cette année-là à l’éditeur Raoul Breton, repris par Alex Beaupain en 2011, d’après les paroles et la musique de Gilbert Bécaud, Louis Amade et Jean Leccia (Editions Le Rideau Rouge SA). Une fois de plus, la chanteuse fait preuve d’un professionnalisme courageux en l’interprétant entièrement, avec beaucoup d’émotion et quelques larmes, puisque ses parents sont décédés récemment. Pour terminer la première partie, Sheila continue avec la version moderne, du titre Le tam-tam du vent. Elle reprend Tangue au, comprenant une chorégraphie très tango argentin, avec ses danseurs, ainsi que la version espagnole chantée par Lybert Ramade, et d’une parodie sur la voix d’Yves Martin dit Martin Garcia, par Ronald Négrin-Martinez dit Ronald Négrin, pour la partie espagnole.

    L’entracte terminée, Sheila vêtue d’une longue robe déstructurée de velours rouge, entame la deuxième partie dans une ambiance délirante moitié pop et soul music, avec la reprise de Stop ! In the name of love de Diana Ross & the Supremes en 1965, repris par Claude François Stop au nom de l’amour en 1971, Gilbert Montagné en 2006, d’après les paroles et la musique de Herbert-Lamont Dozier, Brian Holland et Edward Jr Holland (Editions EMI Songs France, Editions Jobete Music Co INC & Editions Stone Agate Music Corp). Elle continue dans le même système, en rendant hommage à Pétula Clark, intitulé Top à Pétula, comprenant Chariot de Pétula Clark en 1962, qu’elle reprend également en italien en 1962, puis en allemand et anglais en 1963, d’après l’instrumental de Franck Pourcel en 1961, repris par Yvan Daniel au Canada en 1961, les Satellites en 1962, Georges Gérald en 1963, les Scarlet, en anglais I will follow him par Connie & Clara, Skeeter Davis, Little Peggy March, Sandy Posey en 1963, Leslee Barnhill en 1978, Dany en 1979, Claudja Barry, Jose du groupe Luv’ en 1982, l’actrice Whoopi Goldberg dite Deloris & the Sisters pour le film Sister Act en 1992, Perfect Tommy Feat & Suga Bear en 2001, la comédie musicale Sister Act en 2012, en catalan par Josep Guardiola en 1963, en espagnol par Alberto Cortez en 1962, Ramon Calduch, Nella Colombo, Maria De Los Rios, Eliseo Del Toro, Jose Guardiola « Josep Guardiola » en 1963, Juan Ramon pour l’Amérique du Sud, Raphael Estela Raval Medley en 1980, Tony Vilaplana, en italien par Betty Curtis en 1962 et 1993, Joe Sentieri, d’après les paroles et la musique de Paul Mauriat, Franck Pourcel et Jacques Plante (Editions Jacques Plante SA), I couldn’t live without your love de 1966, d’après les paroles et la musique d’Anthony Hatch dit Tony Hatch et Jackie Trent (Editions Sony ATV Music), avec la deuxième moitié en français J’aimerai vieillir avec toi adaptée par Patrick Loiseau, et Down town de 1964, repris à l’époque par Pétula Clark Dans le temps, d’après les paroles et la musique d’Anthony Hatch dit Tony Hatch et Georges Aber (Editions Sony ATV Music, Editons Vogue, Editions Warner Chappell SA et Editions Welbeck Music Ltd). La chanteuse poursuit les années sixties, avec Chaque instant de chaque jour, puis 2 reprises, l’une pop These boots are made for walkin’ de Nancy Sinatra en 1966, repris par Eileen Ces bottes sont faites pour marcher, La Grande Sophie, le groupe Star Academy 3, Geneviève Barne en 2011, et de nombreux artistes internationaux, dont Adriano Celentano, Dalida, Boy George (Culture Club), Geri Halliwell (Spice Girls), David Hasselhoff, La Toya Jackson, Amanda Lear, Diana Ross & the Supremes, Jessica Simpson pour le film The dukes of hazzard, d’après les paroles et la musique de Lee Hazlewood (Editions Criterion Music Corp et Editions French Fried Music), puis l’autre soul-music I say a little prayer for you de Dionne Warwick en 1967, repris par Aretha Franklin en 1968, Diana King en 1997, Natalie Cole & Whitney Houston, Karine Costa en 2002, d’après les paroles et la musique de Burt Bacharach et Hal David (Editions Jac Music Company, Editions New Hidden Valley Music Company et Editions Rondor Music France). Elle enchaîne sur Pop art chorégraphié, et présente ses danseurs, avant d’entamer un medley salsa, comprenant Se laisser danser, mais aussi une reprise Conga de Gloria Estefan & Miami Sound Machine en 1985, repris par Helen Rizzo, d’après les paroles et la musique d’Enrique Garcia (Editions Foreign Imported Productions Inc et Editions EMI Songs France), et Vis vas. Sheila passe à la partie seventies, avec la chanson Mélancolie « Oh que je t’aime… », et présente ses musiciens. Elle se lance une fois de plus dans un Medley Chic, avec ses danseurs, comprenant Le freak c’est chic de Chic en 1978, d’après les paroles et la musique de Bernard Edwards et Nile Rodgers (Editions Bernard Edwards Productions INC, Editions Sony ATV Songs LLC et Editions Warner Chappell Music SA), Chic mystique de Chic en 1992, d’après les paroles et la musique de Bernard Edwards, Nile Rodgers et Princesa (Editions Bernard Edwards Productions Inc, Editions Plan 9 Music INC, Editions Sony ATV Music, Editions Tommy Jymi INC et Editions Warner Chappell SA), ainsi que ses titres Spacer, et Your love is good, puis Upside down de Diana Ross en 1980, repris par Hélen Rizzo, Kylie Minogue, d’après les paroles et la musique de Bernard Edwards et Nile Rodgers (Editions Bernard Edwards Productions INC, Editions Sony ATV Music, Editions Tommy Jimy INC et Editions Warner Chappell Music SA), All american girls des Sister Sledge en 1981, d’après les paroles et la musique de Joni Sledge, Lisa Walden, Narada-Michael Walden et Alta-Sherral Willis (Editions Gratitude Sky Music INC, Editions Kejoc Music, Editions Sony ATV Music, Editions Warner Chappell Music SA, et Editions W.B Music Corp), We are family des Sister Sledge en 1979, d’après les paroles et la musique de Bernard Edwards et Nile Rodgers (Editions Bernard’s Other Music, Editions Sony ATV Music Songs INC et Editions Warner Chappell Music SA), et Celebration de Kool and the Gang en 1980, repris par François Feldman, Elton John, Kylie Minogue, d’après les paroles et la musique de Robert Bell, Ronald Bell, George Brown, Eumir Deodato, Robert Mickens, Claydes Smith, James Taylor, Dennis Thomas et Earl Toon (Editions EMI Music). La chanteuse termine son spectacle, par Vivre mieux assise sur les marches de la scène. Sheila interpréte en rappel Mélancolie « Oh que je t’aime… », et à partir du 7è soir Les rois mages « Version Salsa », entourée des danseurs."

     

    8
    mitchou Profil de mitchou
    Dimanche 17 Février 2013 à 12:02
    Gilles j'aime bien tes pochettes 4 10 et 7.
    7
    mitchou Profil de mitchou
    Dimanche 17 Février 2013 à 11:59
    excusez les deux coquilles qui se sont glissées dans mon texte et ma faute à "acoustique" un seul "c" bien sûr . Il est vrai Jean-Pierre qu'elle fait plus penser à une star de cinéma italienne avec ces grosses lunettes. Je t'envoie donc une coupe de champagne J.P. du brut "veuve cliquot " . À boire avec modération. Lol!
    6
    jean pierre C
    Dimanche 17 Février 2013 à 11:33

    Merci pour ta réponse Mitchou, oui certes mais reconnais que si nous avions vu cette photo seule dans un magazine quelconque (dans un cabinet médical par exemple, là où je chipais toujours les photos que je n'avais pas)nous n'aurions pas forçément reconnu Sheila !

    Au fait ! reste t'il du champagne chez toi ???????

    5
    mitchou Profil de mitchou
    Dimanche 17 Février 2013 à 11:20
    Jean - Pierre, bien sûr que c'est elle comme, elle a un gris ceinturon autour du t-shirt? les cheveux au vent? comme tu le disais, les traits sont très mobiles et là elle fait en fait une sorte de moue où sa lèvre inférieure ressort un peu plus. Mais j'en ai une autre où tu là reconnaîtrais mieux . C'est pris en été à St Raphaël je crois. Pour en revenir à ce spectacle, c'est vrai que sur le moment j'ai été désagreablement surpris qu'elle fasse trop de reprises d'autres chanteurs et pas assez d'elle, mais avec le recul, quand je le revois surgence dvd , je trouve que c'était un spectacle de qualité, rien à voir avec celui de 98 , un spectacle beaucoup plus classe, avec une partie accoustique sublime et une partie plus dance et un plus joli look qu'en 98. Un spectacle très bien construit où elle nous prouvait qu'elle pouvait chanter différemment en reprenant des chansons d'autres chanteurs qu'elle appréciait. Original. De toute façon, aucun des spectacles proposé à l'olympia ne se ressemble et c'est là le talent d'Yves Martin. Il faut bien lui reconnaître celui-là. Deux moments forts: vivre mieux en communion totale avec son public et "l'absent" où elle pense certainement à ses parents , magnifiquement interprétée et filmée où ici on sent bien que l'émotion n'est pas feinte (Gillou).
    4
    ff
    Dimanche 17 Février 2013 à 10:17

    Le spectacle que j'ai le moins aimé (et de très loin) parmi ceux auxquels j'ai assisté à Paris.

     

    Top

    1. L'Absent (magistral et bouleversant)

    1ex. Mélancolie (la meilleure recréation de Martin à ce jour)

    3. Chaque instant de chaque jour (même si elle était noyée dans le concert, c'est une chanson qui aurait été beaucoup plus forte en fin ce spectacle)

    4. Chariot (mais uniquement Chariot)

    5. Medley Campagne ( bien que je n'aime pas l'intitulé et que je ne comprennne pas qu'on puisse insérer des chansons que j'aime pourtant beaucoup mais aussi peu connues que Enfin réunis ou Prends la vie comme elle vient dans un medley, pas étonnant qu'elle l'ait si peu proposé en province par la suite)

     

    Flops :

    1. Medley Chic (mais les medleys en général, mal construits, pas assez "Sheila" et trop nombreux)

    2. il fallait retirer au moins 4 ou 5 titres en anglais et revenir au français où je la trouve bien plus performante. Perso, je n'aurais gardé que These boots...

    3. les 2 autres chansons de Petula

    4. S'envoler (chanson déjà très moyenne, aucun intérêt sur scène)

    5. la ff impression très "bof" en quittant la salle. Jamais je n'étais encore sorti d'un concert parisien aussi peu emballé et perplexe.  Je me demandais comment elle allait pouvoir l'exploiter en tournée, je serais curieux de connaître le nombre de fois où elle l'a proposé tel quel en province.

     

    Pochettes : la 1, la 3 ou la 5. J'aimais beaucoup l'expression et l'attitude sur la 4 mais il y a un petit détail qui me chagrine et qui ne met pas trop Sheila en valeur...

     

    3
    jean pierre C
    Dimanche 17 Février 2013 à 09:21

    Beau spectacle recréé pour les pochettes surprises, l'occasion m'est donnée de dire (idem pour la vidéo) que j'ai bien du mal à reconnaitre Sheila pour les 4 dernières photos (je sais qu'elle était très triste et pensait à ses parents mais quand même !). Comme avait dit Pierre tchernia dans "hier et aujourdhui" vous avez des traits forts mobiles ! C'est vrai, nous avons des milliers et des milliers de photos de notre idole,et, elle n'a jamais la même expression, on est capable de savoir en 1 seconde si nous possédons déjà une photo ou pas...quoi que maintenant !!!!! avec tout ce que tu nous as offert Gilles çà devient difficile !!!!!!

    A ce propos sur la dernière page d'un  "journal de sheila" (il faudrait que je cherche lequel) environ années 1970, je n'ai jamais reconnu notre idole, elle porte de grosses lunettes, coiffure inhabituelle et de plus elle a de très grosses lèvres, je pense que ce n'est pas elle !!! Est-ce que cela vous parle ?

    2
    Pame Profil de Pame
    Samedi 16 Février 2013 à 22:44

    J'adore tout beau spéctacle du début à la fin !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :