• ET NE LA RAMENE PAS

    Mise à jour : 13/05/2014

    Merci Bettina et Sylvie !

    ET NE LA RAMENE PAS

    Nous y voilà... Sans doute le plus décrié, aujourd'hui, des 45 tours de Sheila ! Personnellement, j'ai toujours pensé que la fait qu'elle-même en ait à de nombreuses reprises dit le plus grand mal avait fortement influencé l'opinion des fans... Et pourtant, quel tube énorme que cette chansonnette ! Et il y a fort à parier que si, à l'instar de L'Arche De Noé, Sheila se piquait de la reprendre sur scène, elle enflammerait le public ! Mais il est vrai qu'à l'époque, un an après Spacer, le choc était rude et on comprend la réaction de l'intéressée... Mais bon, elle a tout de même accepté de la chanter, et très souvent en plus... Alors, assumons !

    Côté pochette, ouille ! Une des plus tartes de Sheila... La photo en elle-même n'est pas moche, mais la mise en scène des Sheila déclinées en monochromie et le fond blanc ne donne pas un résultat terible... La photo est issue d'une des séries les plus utilisées à cette période, avec plein de vêtements différents. On la retrouvera sur les prochains disques, jusqu'à Little Darlin' !

    ET NE LA RAMENE PAS

    ET NE LA RAMENE PAS

    Imprimerie S.N.A.

    LES PHOTOS

    ET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PAS

    LES AUTRES TENUES

    ET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PASET NE LA RAMENE PAS

    LES POCHETTES SURPRISES OFFERTES PAR SHEILA TELEREVEE !

    ET NE LA RAMENE PAS  ET NE LA RAMENE PAS

    ET NE LA RAMENE PAS  ET NE LA RAMENE PAS

    « RUNNERKING OF THE WORLD »

  • Commentaires

    24
    Mercredi 14 Mai 2014 à 14:45

    Je vois que Sheilatelerêvée a la même bible que moi  : Le livre "40 ans de tubes " de Fabrice Ferment et le SNEP recensant tous les disques d'or en singles (45 tours et CD singles) de 1962 à 2000. Alors, je vais encore être plus précis. Ce 45 tours de Sheila est sorti en avril 1981. Il a été donc disque d'or et est sorti en même temps que Michel Sardou "Être une femme", Herbert Léonard "Pour le plaisir", Pierre Bachelet "Elle est d'ailleurs". 

     

    Chez Carrère, seuls trois 45 tours ont été certifiés disques d'or cette année-là : "Haut les mains ! (Donne-moi ton coeur)" par Ottawan (Sorti en février 81) et "Confidence pour confidence" de Jean Schultheis (Sorti en juillet 81). 

    Mis à part Sheila "Et ne la ramène pas", les 45 tours  certifiés disque d'or en 1981 sont donc : Chantal Goya "C'est Guignol" (RCA, sorti en janvier 81), Enrico Macias "La France de mon enfance" (Trema / RCA, sorti en janvier 81), Richard Sanderson "Reality (La Boum 1)" (Barclay, sorti en janvier 1981), Alain Bashung "Vertige de l'amour" (Philips / Phonogram, sorti en janvier 1981), Ottawan "Haut les mains ! (Donne-moi ton coeur)" (Carrère, sorti en février 1981), Jona Lewie "Stop the cavalry" (Stiff / Vogue, sorti en février 1981), Annie Cordy "Tata Yoyo" (CBS, sorti en février 1981), Orchestral Manoeuvres in the Dark "Enola Gay" (Dindisc / Virgin, sorti en février 1981), Visage "Fade to grey" (Polydor, sorti en mars 1981), BOF "Dallas" (CBS, sorti en mars 1981), Robert Palmer "Looking for clues" (Island / Phonogram, Sorti en mars 1981), Michel Sardou "Être une femme" (Trema / RCA, sorti en avril 1981), Herbert Léonard "Pour le plaisir" (Polydor, avril 1981), Pierre Bachelet "Elle est d'ailleurs" (Polydor, avril 1981), Kim Wilde "Kids in America" (RAK / Pathé-Marconi EMI, mai 1981), Kim Carnes "Bette Davis eyes" (Pathé-Marconi EMI, Juin 1981), Sylvie Vartan "L'amour, c'est comme une cigarette" (RCA, juin 1981), Jean Schultheis "Confidence pour confidence" (Flamophone / Carrère, Juillet 1981), 

     

    Ricchi & Poveri "Sara perche ti amo" (Ibach / Discodis, août 1981), J-J. Lionel "La danse des canards" (Déesse / CBS, Septembre 1981) (Le 45 tours le plus vendu de toute l'histoire en France avec 3 millions 150.000 ventes, record absolu !), Karen Cheryl "Les nouveaux romantiques" (Ibach / Discodis, septembre 1981, adaptation par Didier Barbelivien de "Sara perche ti amo" de Ricchi & Poveri, sorti sur le même label, peu avant), Aneka "Japanese boy" (Barclay, Septembre 1981), Orchestral Manoeuvres in the Dark "Souvenir" (Dindisc / Virgin, Septembre 1981), Oscar Benton "Bensonhurst blues" (Musique du film "Pour la peau d'un flic") (Pathé-Marconi / EMI, Octobre 1981), Nana Mouskouri "Je chante avec toi, liberté" (D'après le choeur des esclaves de "Nabucco" de Verdi) (Philips / Phonogram, Octobre 1981), Soft Cell "Tainted love" (Celluloid / Vogue, Octobre 1981), Pit & Rik "La cicrane et la froumi" (AZ / Discodis, Octobre 1981), Earth Wind and Fire "Let's groove" (CBS, Novembre 1981), Ulysse 31 "Ulysse" (Saban / Polydor, Novembre 1981), Ennio Morricone "Chi mai" (Bande originale du film "Le professionnel") (General Music / WEA, Novembre 1981), Michel Sardou "Les lacs du Connemara" (Trema / RCA, Novembre 1981), François Valéry et Sophie Marceau "Dream in blue" (Talar / Pathé-Marconi EMI, Novembre 1981), J-J. Lionel "La danse des petits chats" (Déesse / CBS, Décembre 1981), Nikka Costa "(Outhere) On my own" (Arabella, Décembre 1981), France Gall "Tout pour la musique" (Atlantic / WEA, Décembre 1981) ( A noter en face B de ce 45 tours, un autre tube, "Résiste"), Philippe Timsit "Henri Porte des Lilas" (Lederman / Discodis, Décembre 1981). 

     

    Voilà. Et c'est bien le dernier disque d'or de Sheila en 45 tours. Ensuite, ses principaux gros succès (Mais pas certifiés disque d'or) seront "Glori-Gloria" ( à l'automne 1982, hiver 1982 / 1983), "Tangue au" (Au printemps 1983). Et puis ensuite "Je suis comme toi" (Classé une semaine au Top 50 en mars 1985), "Comme aujourd'hui" (Classé quelques semaines, il me semble, au mois de mars 1987 au Top 50) et enfin "Le tam-tam du vent" (Classé trois semaines du 21 octobre au 10 novembre 1989 au Top 50) (C'est le titre avec lequel je l'ai connue. J'avais 7 ans et j'étais vraiment accro au Top 50 à l'époque, et même que Marc Toesca le présentateur de cette émission aimait beaucoup ce titre et avait même dit que ce 45 tours était la meilleure production francophone de l'année et regrettait que le 45 tours n'ait pas mieux fonctionné au classement). Malheureusement, ce 45 tours est rentré au Top 50 peu après ses adieux à l'Olympia. C'était déjà trop tard. 

    23
    Mardi 13 Mai 2014 à 21:55

    Merci Gilles pour ta confirmation ainsi que Joel pour ses propos.

    Son dernier Single d'Or...j'aurais bien aimer lire qu'il s'agissait plutôt de "Gloria" mais bon, "Et ne la ramène pas" a permis à notre chanteuse de reconquérir le public de la toute première heure, le public populaire aussi.

    Si elle n'a pas apprécié ce hit, elle était toutefois toujours convaincante lors de sa promotion, elle affichait pourtant la joie de la chanter, l'étincelle était dans ses yeux...simultanément, on sait également qu'elle travaillait à un nouvel Album Américain, la réelle raison de sa joie apparente ?

    22
    Mardi 13 Mai 2014 à 18:54

    Cette chanson a été disque d'or Pascal. Elle passait souvent à la radio. Dans ces années là, je travaillais dans une société de dépannage radio/télé et il y avait toujours un transistor qui fonctionnait pendant les heures de travail. Les fans qui n'avaient pas adhéré à la période disco, retrouvaient leur idole des années 60.

    21
    Mardi 13 Mai 2014 à 18:37

    Je peux, mon cher Pascal, te confirmer que "Et ne la ramène pas" est bien certifié "Disque d'Or" en 1981, parmi les 37 décernés cette année-là tous styles confondus, entre "Tata Yoyo", "La danse des canards", "C'est Guignol", "Ulysse 31" "Japanese boy", "Dallas", "Haut les mains", "la danse des petits chats", "La cicrane et la froumi" par exemple. Comme on peut le constater, Sheila n'a pas à rougir de ce titre puisque 1981 fut très intello ! Bon, ensuite, avec l'arrivée de la gôôôôôche au pouvoir, il y eut aussi "Reality", "Vertige de l'amour", "Enola gay", "Fade to grey", "looking for clues", Bette davis eyes", "Kids in America", "Tainted love", "Let's groove", "Henri Porte des Lilas" , "Confidence pour confidence" par exemple !

    C'est, à ce jour, son dernier disque d'or en single !!! oh

    20
    Mardi 13 Mai 2014 à 18:06

    Merci Jean-Pierre d'avoir pris la peine de me lire...

    19
    JIPOUNET
    Mardi 13 Mai 2014 à 17:57

    Je t'ai lu mon Pascal, je ne sais pas !

    18
    Mardi 13 Mai 2014 à 17:54

    A propos de ce Hit "Et ne la ramène pas", a-t'il oui ou non été Disque d'Or ?

    Cette question me taraude car il y a peu, j'ai pu voir dans un ancien reportage que ce 45 Tours a été récompensé (sur un mur à Feucherolles) et pourtant, dans le livret inclut dans le Coffret des Singles réedités sous forme de CDs, il n'est pas mentionné ? Quelqu'un parmi vous en sait-il davantage ?

    17
    Huggui
    Lundi 12 Août 2013 à 01:38

    Pour la chanson, moi, je l'ai découverte bien plus tard. (En 1981, je n'étais pas encore là mais n'allait pas tarder à apparaître !). Je l'ai donc découverte en 2007 au moment où je cherchais avidement tous les 45 tours de Sheila (Il ne m'en manque aujourd'hui que quelques-uns !). En réalité, je croyais avoir déjà entendu Sheila dire du mal de cette chanson, mais je savais que cela avait été un tube (Elle est dans le livre "40 ans de tubes" de Fabrice Ferment et le SNEP). Je me souviens. A l'écoute, j'ai trouvé la chanson entraînante mais décevante. La face B est mieux musicalement mais on ne comprend pas bien le texte.

     

    En réalité, le problème de "Et ne la ramène pas" c'est qu'elle n'est pas sortie au bon moment. Si elle était sortie avant la période disco cela n'aurait pas été déplaisant, mais là après "Spacer" un peu décevant. En réalité, en tant que collectionneur de 45 tours de Sheila, je trouve sa production française entre 1980 et 1983 (soit entre "Spacer" et "Tangue au") un peu hasardeuse, les titres n'ayant pas tous la même lignée.

    Par exemple, j'aime bien "Les sommets blancs de Wolfgang" de 1980 et j'adore "L'amour au téléphone" une chanson pleine d'humour à prendre au second degré ce qui ne semble pas avoir été bien compris à l'époque. Par contre "Et ne la ramène pas" et "Une affaire d'amour", moyen.  Sans doute Sheila rêvait-elle déjà à cet album "On dit" mais Carrère n'était pas pour. Or, elle serait passée directement de "Spacer" à "Tangue au", sa carrière et son image n'auraient pas faiblis ou moins. Si on compare à France Gall qui est passée certes à la fois de jolies chansons de Gainsbourg mais aussi de naïvetés gentillettes dans les années 60 ("Sacré Charlemagne", "Toi que je veux") aux jolies chansons plus profondes de Michel Berger dans les années 70, on peut estimer qu'elle est allée plus vite que Sheila vers des chansons plus "sensibles" et cela ne l'a pas desservi au contraire. Je trouve que l'évolution de Sheila a été beaucoup plus progressive, lente, et c'est peut être cela qui a un peu déstabilisé le public.

     

    Mais attention ! Je parle en tant que fan de Sheila et grand observateur avec parcimonie et analyse de ce qu'elle a fait des années 60 aux années 90 !

    16
    SHEILATELEREVEE Profil de SHEILATELEREVEE
    Lundi 3 Juin 2013 à 20:19

    Merci Huggui pour ce commentaire pertinent, et... Bienvenue au Club !!! 

    15
    Huggui
    Lundi 3 Juin 2013 à 20:10

    La photo du 45 tours est le prototype même de ce qui se faisait à l'époque, c'était à la mode.

    Il faut ressortir le 33 tours de Francis Cabrel "Les chemins de traverse" sorti deux ans plus tôt et dont la photo de la pochette recto utilise déjà ce procédé. Mais, là, contrairement à celle de Cabrel où la photo est "recopiée" tel quelle plusieurs fois, ce qui varie, c'est les fonds violets, bleus, roses, oranges, jaunes des "copies" de la photo initiale de Sheila sans doute choisis pour donner un coup "jeune" et "fluo" à la mode en ce début des années 80 ! Mais aujourd'hui, ça fait furieusement ringard...

    14
    ff
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 11:29

    Moi je comprends les hésitations de Thierry, c'est extrêmement courageux et délicat d'avouer en 2012 qu'on aime toujours Et ne la ramène pas ! Et je compatis sincèrement. Non, je déconne ! Et j'admets facilement qu'on puisse trouver du plaisir à la reprendre en coeur. La chanson, c'est vrai que je la trouve mauvaise mais c'est surtout sur un plan historique que je déplore son existence parce qu'elle a eu des effets ravageurs dans la suite de la carrière de Sheila en participant pas mal à lui ôter toute crédibilité dans ses ambitions artistiques.

    Maintenant pour être franc, je prendrais moi-même moins de déplaisir à réécouter Et ne la ramène pas plutôt que Dense ou C'est ma vie. Rassuré Thierry ?

    13
    Pascal du Nord Profil de Pascal du Nord
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 08:42

    Pourquoi avoir hésité à écrire ce que tu penses réellement de ce Hit ? Il n'y a aucune raison car chacun est libre d'aimer tel ou tel titre, tel ou tel style même s'il ne fait pas l'unanimité ! Pour ma part, comme je l'ai déjà écris, à sa sortie, j'aimais assez bien pour vite déchanter. Je pense que si Sheila n'avait pas changé de style depuis l'arrivée du Disco, que si elle n'avait pas travaillé autrement avec Nile Rodgers, "Et ne la ramène pas" aurait été bien accepté par ses plus fidèles admirateurs ! Comme toi, l'entendre à l'Olympia dans un  Medley m'aurait fait plaisir, celà pourrait être sympathique...car lors de sa promotion, le public s'était pris au jeu.

    12
    thierrry pierre
    Jeudi 6 Décembre 2012 à 22:12

    Comme ça ,j'ai envie de donner mon avis sur "la" chanson la plus décriée  des années "Carrere"  Ue fois de plus je vais encore me démarquer de beaucoup mais ....j'assume ! ....et ben moi ...j'ai adoré à l'epoque et j'aime encore pas mal aujourd'hui... bien sur, je suis concient du "problème" (donc j'éspère un peu pardonné)!...pour moi c'est le genre de chanson qu'il faut écouter au centième degré (cest completement obligatoire)...et pourquoi pas ? Je trouvais que notre Sheila chantait avec conviction et beaucoup de sincerité ! Cela fait partie de ces ces tubes il est vrai completement improbables mais tellement "jouissifs"quand on se surprend à les reprendre en coeur !....je sais,je sais,vous avez tous surement raison mais moi...c'est ce que je pense ! et finalement j'aurai adoré l'entendre au moins une fois sur scène à l"olympia et tous de reprendre en coeur "et ne la ramene pas" avec tous les "héé"....la magie etait bien là avec l'arche de noe ,non ?....il faut de temps en temps prendre du recul sur ce genre de chansons trés "populaires" dans la mesure ou on est conscient de ce que l'on fait ! bien sur ce n'etait pas le bon moment pour la chanter ,bien sur completement decridibilisante ,bien sur...etc...etc...etc....mais moi je continue de bien aimer !!!! na!

    PS: C'est vrai que j'ai longtemps hesiter avant d'écrire ceçi...mais aprés tout il faut toujours dire ce que l'on pense...surtout quand on est en contradiction avec la grande majorité !...et j'en ai pas honte !!

    11
    SHEILATELEREVEE Profil de SHEILATELEREVEE
    Mercredi 17 Octobre 2012 à 19:46

    Oui, notre Bettina nous gâte énormément... Quelques uns, comme toi cher Olivier, prennent le temps de la remercier et je trouve cela formidable... Il est vrai qu'il doit exister des millions de photos officielles de Sheila, nous ne sommes donc pas au bout de nos surprises...

    10
    olivier2
    Mercredi 17 Octobre 2012 à 19:41

    Merci Bettina pour cette série inédite et sublime, incroyable de découvrir encore de tels documents si longtemps aprés, quoiqu'on en découvre encore sur Marilyn remarquez, à mon avis Sheila a été la chanteuse du moins l'une des chanteuses les plus photographiées. Merci en tous cas

    9
    Pascal du Nord
    Mardi 16 Octobre 2012 à 17:57

    Merci FF pour tes commentaires qui sont souvent pertinents et même si nos goûts sont pour tous, plus ou moins différents, ce qui me plait c'est que l'on peut échanger avec toujours, ce respect mais aussi avec humour. Il est aussi amusant de constater qu'on 'débat' autour d'une même artiste que l'on suit d'un oeil assez différent. Certains ont aimé Sheila depuis ses débuts, d'autres dans les années 70, d'autres encore à l'époque Disco ou depuis la période New-Era et c'est çà qui est intéressant. En tous les cas, je l'éris à nouveau, cette Théma me plait énormément puisqu'elle nous permet de replonger dans nos propres souvenirs associés à la discographie de la chanteuse. Que demander de plus ?

    8
    SPACER
    Mardi 16 Octobre 2012 à 01:27

    Franchement cette chanson .....pas terrible !!! Mais j'ai toujours pensé qu'ellle avait assuré en grande professionnelle . Qu'elle ne l'ait pas aimé , ça reste à vérifier ...MAIS ON NE LE SAURA JAMAIS DE TOUTE FACON!!!  Je n'ai jamais aimé cette coiffure avec  tous ces rajouts qui , à mon avis, la surchargeaient ! D'ailleurs quel allègement avec la coiffure de Little Darlin' ...la diffèrence crève les yeux et la façon dont elle chante est complètement différente aussi !

    7
    ff
    Lundi 15 Octobre 2012 à 21:05

    Moi aussi, j'adore ces "Thema" Pascal ! C'est l'occasion d'échanger nos souvenirs et nos ressentis rétroactifs et aussi de nous rendre compte à quel point  on peut tous aimer la même chanteuse depuis toujours et ne pas du tout avoir les mêmes goûts en matière de chanson, de style... ou de pochette. Je n'aime pas du tout la dernière pochette de notre Gillou avec une "Annie"  au regard bien trop triste et fatiqué malgré le sourire apparent alors qu'à y regarder de plus près, je me demande si la plus adéquate n'est pas la 3ème avec cette Sheila revendicatrice, la main levée et l'expression volontaire de la militante. Parfait pour un titre pareil ce petit côté "Arlette B.Devotion" !

    6
    Pascal du Nord
    Lundi 15 Octobre 2012 à 20:17

    Oh! là, en voilà une drôle d'affaire que ce 45 Tours ! Pour ma part, lorsque je l'ai entendu à la radio, j'aimais bien, en me disant que c'était une fois de plus un style 'nouveau' pour Sheila. J'ai acheté ce disque le 28/03/81 puis très vite, je me suis rendu compte que le décalage entre les Albums précédents, les styles Disco puis Rock, était énorme pour ne pas écrire gigantesque ! "Et ne la ramène pas" est un clin d'oeil sympathique à ses débuts, à ses parents. Un titre à la fois parlé et chanté d'une voix claire et gaie, qui sur le coup, redonne à Sheila, l'amour du public de la première heure ? On peut se demander pourquoi la chanteuse a accepté cet enregistrement ? Etait-elle en manque de chanson populaire, ce qui peut-être probable ? Etait-ce un compromis pour qu'elle puisse enregistrer un nouvel Album Américain produit par Keith Olsen ? J'imagine que le fossé d'incompréhension qui devait exister à cette époque entre Sheila et Claude Carrere devait se creuser de plus en plus ?! Pour évoquer la face B. de ce Single, à mon avis, "Peur du silence" (que j'apprécie beaucoup) n'y avait pas sa place même s'il a peut-être permis aux acquéreurs de ce Simple, de le découvrir ou de le redécouvrir ? A la limite, j'aurai préféré une version instrumentale tellement le décalage entre ces deux productions est flagrant ! En écoutant les deux titres, on a l'impression qu'il ne s'agit pas de la même interpréte ! A première vue, je n'ai pas aimé la pochette avec ce fond trop blanc, cette photo trop 'lisse' qui ne me plait pas ! Gilles, la dernière pochette que tu proposes est mille fois mieux réussie que l'originale. J'aime beaucoup cette théma qui nous permet d'exprimer notre ressenti qui est à la fois teinté du passé et du présent...grâce au recul.

    5
    bettinab
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 21:39

    J'ai également une "sainte" horreur pour ce titre pourtant disque d'or, qui la fait passer pour une "sotte" et la renvoyant à la "petite fille de français moyen" qu'elle est...c'est du plus mauvais goût !!! mais côté porte-monnaie ça la sans doute fait...(peut-être pas pour elle).


    Si toute la période" KANSAI" ne me plait pas forcément, je trouve que son visage et ses yeux surtout, ainsi que sa coiffure ont retrouvés une jolie rondeur et de l'expression...ce qui est loin loin d'être le cas à l'époque de Seven...avec sa coiffure à "élastiques"

    4
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 19:37

    A mon tour d'évoquer ce disque, d'après mes souvenirs. Fin mars 1981, un samedi, j'accompagnais mes parents en course dans un grand centre commercial. Comme d'habitude, pendant qu'ils allaient dans les rayons, je passais mon temps au rayon disques. En regardant un peu partout, je tombe sur la pochette du 45 tours "Et ne la ramène pas". Evidemment, je le voulais tout de suite, car je n'avais pas entendu la chanson à la radio, sur le moment. Je rejoins mes parents pour leur demander, d'acheter le disque, et évidemment, ce ne fut pas possible tout de suite. C'était très frustrant, car d'après le titre, c'était une toute nouvelle chanson. J'aimais bien la pochette, et le titre "Et ne la ramène pas", était pour moi, un grand mystère. Pendant 2 ou 3 jours, je me suis posé plusieurs questions : Si ça s'appelle "Et ne la ramène pas", cette chanson doit être très "rock", puisque j'étais persuadé "bêtement", qu'elle serait dans la lignée musicale de l'album "Pilote sur les ondes", avec un titre pareil ! Lorsque... ma mère qui branchait la radio, sur RTL, toute la journée, je tombe par hasard sur "Et ne la ramène pas" par Sheila. Ma première reflexion fut : Oh mon dieu, il s'agit d'une adaptation de Joe Dolce "Shaddap you face", que j'avais vu à la télévision, qques mois avant en décembre, lors de l'émission Avis de recherche, consacrée à Sheila, et je n'avais pas aimé du tout. Joe Dolce faisant partie de la "Distribution Carrère", Annie Markhan avait dû faire le forcing, pour intégrer Joe Dolce dans Avis de recherche, et pour Claude Carrère, il était doublement facile, de l'adapter en français pour Sheila. Donc, après la diffusion de "Et ne la ramène pas", je me souviens sincèrement avoir été déçu... D'ailleurs, c'est à partir de cette période, que l'image de Sheila allait en prendre un sacré coup, au niveau des parisiannnistes, et d'une certain public, soi-disant "intello", de province et de la capitale. D'un autre côté, le public populaire, le vrai, était ravi de retrouver leur petite fille de français moyen. Malgré tout, ça ne m'a pas empêchait de la regarder à la télévision, quand elle y passait, et de constater qu'elle "semblait" adorer ce titre, qu'elle faisait en direct, et avec le sourire jusqu'aux yeux... C'est ça aussi le grand professionnalisme de Sheila ! Plus tard en 1984, elle avoua ne pas avoir aimé cette chanson. C'était la période de la préparation du Zénith, et elle était dans un autre trip, ce qui est compréhensible ! Je pense vraiment, qu'elle n'a jamais aimé cette chanson, mais qu'elle l'a faite, car elle savait que ce serait un succès, et en même temps, le nouvel entourage à l'époque du Zénith, devait lui dire en évoquant les titres, pour la préparation du spectacle, que "Et ne la ramène pas" faisait ringard, par rapport à "Spacer", par exemple...

    Oh la, la, j'ai fait une sacré rédaction, pour une fois...  

    3
    SHEILATELEREVEE Profil de SHEILATELEREVEE
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 19:11

    Eh ben dis-moi !!! Pire encore que je n'imaginais !!! Vivement Little darlin' !!!

    2
    ff
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 19:00

    Une catastrophe épouvantable n'a pas pu être évitée de justesse...

    Alors, évidemment, 30 ans et plus ont passé, l'effet nostalgie peut éventuellement jouer et il faudrait être sacrément malhonnête pour ne pas reconnaître qu'on a tous acheté ce 45t en 81, qu'on a fredonné Et ne la ramène pas  avec Sheila et qu'on était super content de la revoir en tête des hit parades, ce qui ne lui était pas arrivé depuis 1 an et demie. Mais étions-nous vraiment aveuglés au point ne pas savoir au fond de nous que ce titre était réellement DAUBESQUE et que si Patrick Sébastien l'avait créé, on aurait tous affiché le plus grand mépris à l'égard de cette oeuvre inoubliable ?

    L'adaptation par elle-même ? C'est un affligeant copier/coller du plutôt sympathique Shaddap you face de Joe Dolce. Contrairement à d'autres reprises, Carrère et son équipe ne se sont même pas donné la peine de transformer le sens des paroles originales, ce qui nous donne, entre autres,  cet hallucinant "même le solo, c'est elle qui l'a écrit" qui sonne aussi juste et approprié que si elle avait dit "même les pâtes, c'est Maman qui les a cuisinées". Comment, après avoir collaboré avec Chic et démontré avec le prometteur Pilote sur les ondes que "le changement en français aussi, c'était vraiment pour maintenant", Sheila a-t-elle pu reculer de 10 ou 12 ans en 4 mois et accepter d'enregistrer une chanson pareille ? Même Annie Cordy aurait hésité si on la lui avait proposée ! Et pourtant, on n'aurait pas eu besoin de changer la moindre parole, Annie restait Annie et ce Shaddap version Cordy n'aurait pas fait figure d'OVNI coincé entre Frida Oum Papa, Tata Yoyo et Cho Kakao (même si ces 3 derniers titres pouvaient passer pour plus ambitieux et avant-gardistes que Et ne la ramène pas !).

    Je n'ai jamais eu la conviction profonde que Sheila était malheureuse quand elle devait faire la promo pour ce titre et je pense qu'elle n'a pas craché sur les centaines de milliers de rondelles supplémentaires venues agrandir son chiffre de ventes de disques déjà colossal. En tout cas, si intérieurement elle faisait vraiment ça à contrecoeur, elle n'en donnait pas vraiment l'impression et assurait très bien le job à chaque fois en télé. Avait-elle seulement le sentiment de se saborder en gueulant à la criée "Que vas-tu devenir..." et savait-elle qu'elle aurait forcément plus de mal par la suite à paraître crédible dans son désir sincère de virage musical et de changement d'image ? Je pense plutôt que c'est à la vue des ventes de disques de l'ère Martin et du taux de remplissage au Zénith qu'elle a définitivement pris en grippe cette chanson parce qu'on a dû sans arrêt lui seriner : "les gens ont du mal à accepter la nouvelle Sheila parce qu'il y a encore 3 ou 4 ans, tu chantais encore Et ne la ramène pas !" (Et comme tu le penses Gillou, certains de ses fans se sont mis à maudire ce titre parce que Sheila leur avait en quelque sorte donné le feu vert. Cela dit, il n'y a pas besoin d'être diplômé en musicologie pour subodorer qu'il aurait été plus salutaire pour sa carrière que Sheila enregistre Et ne la ramène pas entre Bonjour Monsieur le Directeur et Le Mari de Mama plutôt que 6 mois avant Little Darlin...).

    Pour la reprise éventuelle de cette chanson un jour sur scène, même au 36ème degré, je ne pense pas que ce serait une bonne idée. Et puis, c'est plus sympa de lui adresser un fervent "La Plus belle c'est Maman !" que de lui ordonner en choeur de "ne pas la ramener" (quoique ça pourrait être jouissif pour certains ! )

    La pochette originale est à l'image du tube : catastrophique. Si je dois vraiment choisir une des tiennes Gillou, même si j'ai un gros problème avec la coiffure, je prends la première et je ne la ramène plus ! 

    1
    Jean-Pierre CHAUWIN
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 17:13

    Photo préférée : poster" votre fav côté dur côté tendre" un plan entier sur une magnifique SHEILA. Pochette préférées : la 1 qui rappelle le poster et la 2 qui était vraiment un gros plan sublîme. En tout cas, que de travail sur la coiffure avec tout ses rajouts !.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :