• Mai 1978 : Singin'in the USA / MAJ

    Toute Dernière Mise à Jour : 18/11/2016

    Merci Sylvie, Franmi, Bettina et Doc' Pierre !


    En mai 1978, Sheila se rend une semaine à Los Angeles puisque son LP est paru aux Etats-Unis et que son titre disco Singin'In The Rain marche très bien sur la Côte Ouest et cartonne dans toutes les discothèques. Elle réside carrément au Beverly Hills Hôtel...

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA / NOUVEAUTES en HDMai 1978 : Singin'in the USA / NOUVEAUTES en HD  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Sur le légendaire Walk of Fame de Hollywood Boulevard, où elle mériterait bien son étoile !!!

                                       1978                                                                          2015

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Sheila arpente là aussi la même avenue. Elle vient de passer devant le Ritz Theater où l'on donne "Deep Throat, the devil is in Miss Jones", que l'on peut traduire par "Gorge profonde, Mademoiselle Jones a le diable au corps" !!! Pour la petite histoire, ce cinéma porno est aujourd'hui devenu... une église !

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Le cow-boy de Village people a disparu, et ce pauvre téléphone pendouille tristement...

    Mai 1978 : Singin'in the USA   Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA 

    Sunset Boulevard...

     Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA 

    Beverly Hills, comme dans sa chanson !

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA Mai 1978 : Singin'in the USA Mai 1978 : Singin'in the USAMai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Soirée privée "Singin' in the Rain", en présence de Tommy Roe, le créateur de "Sheila" en 1962...

    Mai 1978 : Singin'in the USA

     Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA 

    Une splendide Cadillac décapotable, tout de même...

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA 

    Sur Sunset Bvd, 1978 / 2015

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

     Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA / MAJMai 1978 : Singin'in the USA / NOUVEAUTES en HD

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA / MAJMai 1978 : Singin'in the USA / NOUVEAUTES en HD

    Mai 1978 : Singin'in the USA Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    La petite française dans sa Cadillac décapotable sur Sunset Boulevard... Comme elle a su nous faire rêver en vivant elle-même son rêve !

     Mai 1978 : Singin'in the USA / MAJ

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA

     Très rares les variantes de cette mythique série...

     Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

     Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Pas de jaloux : un coup Coca...

     Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA 

    Santa Monica, 1978 / 2015...

    Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA

    ...Un coup Pepsi !

     Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Toujours à l'affût de nouvelles sensations !

     Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Merci à SheilaHome...

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA

     Sheila écrit le prénom de son fils, LUDOVIC, sur le sable...

     Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Magnifique Sheila sur la belle plage de Santa Monica.

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA

    Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA  Mai 1978 : Singin'in the USA


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    54
    Pat
    Samedi 19 Novembre 2016 à 14:35

    Nouvelle période pour SHEILA, qui a prit son envol vers d'autres horizons que la France.

    Superbes photos comme toujours et merci encore pour ce beau théma.

    53
    SPACER
    Samedi 19 Novembre 2016 à 06:04

    Cette période m 'a fait rêver ! Tout y était : le soleil , le succès de notre Diva, ses yeux rieurs et ses cheveux lâchés  . L'Amérique , La Californie . C'est grace à elle que je suis allée en Californie pour la première fois en ....1987 ! Los Angeles ! Des photos mythiques. Un vent nouveau commençait  a souffler   sur notre Diva , le vent de la liberté. Grace a elle j ai compris que tout était possible. Certes elle vivait dans une bulle dorée mais son talent , sa présence  y étaient  pour beaucoup dans son ascension. Et, de plus , elle était splendide .  Merci de ces partages qui me ramènent  a une époque tout en lumière....

     

     

    52
    claudo
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 21:13

    Superbe travail, Sheila est superbement belle et décontractée. Une nouvelle vie

    s'offre à elle, une époque fabuleuse. Tout y est , les époques , beaucoup de photos

    inédites. Merci pour tout cela

    51
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 21:06

    Je regarde ces photos et d'un coup, je retrouve mon adolescence...des images me reviennent pour cette année-là...

    Merci, mille Merci pour ce thème, bien riche, bien réussi...j'aime énormément le fait qu'elle rencontre le créateur de sa première chanson qui l'a fait connaître, de surcroit, elle a dans ses mains son premier Album en Anglais !

    Automatiquement, certaines photos font songer aux Singles "Kennedy Airport" et "Seven Lonely Days"...il en doit être de même pour vous ?

    50
    JIPOUNET
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 20:58

    Oui comme le chantait Joe l'Amérique fait rêver et comble de tout y retrouver notre Sheila à cette belle époque un véritable plaisir ! Toute une vie sur papier journal peut bien être la devise de Sheila, elle chantait emmenez-moi mais elle même nous a emmené dans des sphères de rêve et nous ne pouvons que la remercier !

    Après avoir été salie avec les attentats souhaitons que le nouveau chef de l'Amérique ne salisse pas l'image de ce beau pays !

    49
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 20:20

    Sheila est super belle .

    Merci Gilles pour toutes ces images , j'aimes beaucoup les commentaires qui accompagnent les photos " d'hier et d'aujourd'hui " .

                2zxda-4a8uq    2zxda-4a8xf

    A propos de Gorge profonde , si Sheila était entré dans le cinéma , elle aurait peut être rencontré Jean-Marie Périer et son père biologique . En effet , Henri Salvador n'avait rien trouvé de mieux  qu'un porno pour rompre la glace avec son fiston ... 

      • Vendredi 18 Novembre 2016 à 20:25

        Ah oui en effet, c'est très classe !!! j'aurais adoré ça, venant de mon père !!!

    48
    mitchou
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 20:13

    Moi, c'est pas difficile, j'adore toutes ces photos, merci le Gillou et les donateurs ...

    47
    marc 60
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 19:40
    Belles photos de la grande époque !! Merci Gilles pour ces images et ton si beau travail !
      • marc 60
        Vendredi 18 Novembre 2016 à 20:29
        Et tu y arrives très bien au quotidien. Si Sheila telerevee n'existait pas, il me manquerait vraiment ce petit plaisir quotidien avec ma Sheila qui fait partie de ma vie depuis 1983 , depuis mes 14 ans donc .
      • Vendredi 18 Novembre 2016 à 20:00

        Merci Marc, on essaie de faire au mieux pour vous faire plaisir chaque jour... happy

    46
    erwan69
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 19:37

    bonsoir gilles, pareil que pour le théma des robes longues, ce théma est un de mes nombreux favoris, c'est l'american dream du milieu des années 70, elle rayonne !

      • Vendredi 18 Novembre 2016 à 19:59

        Merci mon cher Erwan... on a des goûts en commun ! cool

    45
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 19:19

    Merci Gillou pour ce travail de fourmi richement documenté sur cette belle parenthèse enchantée aux USA ! 

    44
    adeline95
    Jeudi 31 Mars 2016 à 21:02

    Bonsoir, moi aussi j'ai rêvé et je rêve encore face à ces photos. Elle est splendide. 

    Merci pour toutes ces nouvelles photos.

    43
    erwan69
    Vendredi 25 Mars 2016 à 23:43

    un de mes thémas préférés, pett, j'avais sublimé ce reportage de "Salut" et révé de californie à travers elle ....merci Gilles

      • Samedi 26 Mars 2016 à 08:52
        Tu as raison, elle nous a fait voyager à travers le monde sans le savoir ! Moi aussi j'ai fantasmé sur les USA grâce à ces photos !
    42
    Cambier
    Vendredi 25 Mars 2016 à 21:44

    Merci Gilles tu nous fait rêver c'est super! 

    41
    claudo
    Vendredi 25 Mars 2016 à 20:18

    MERCI d'enrichir ce thème, quelques photos connues , d'autres que je ne connaissais pas.

    Les commentaires et comparaisons d'époques très intéressants.

    40
    JIPOUNET
    Vendredi 25 Mars 2016 à 19:22

    Beaucoup de nouveaux clichés noir et blanc ! Toujours envie de nouveaux puzzles lorsque l'on se trouve devant de tels thémas !

    Adepte de la course à pied j'aime beaucoup les derniers clichés !

    39
    Dimanche 13 Septembre 2015 à 15:37

    Beaucoup de ressenti dont je me sens très proche dans les derniers commentaires !  Pascal je suis 100 % en accord avec toi ! même le  " et pourtant "  me parle !!!!!

    Beaucoup de superbes clichés qui  nous ont fait rêver ! Sympa cette idée de proposer les mêmes endroits des années plus tard ! J'ai longtemps rêver d'aller aux States à l'époque, aujourd'hui d'autres horizons m'attireraient plus !

     

    38
    JIPOUNET
    Samedi 12 Septembre 2015 à 19:47

    Moi aussi je resterais toujours fan et j'adore SHEILA !

    Certes c'est vrai qu'elle a son caractère et d'un autre côté, aujourd'hui c'est elle-même qui entretient la rumeur "Sheila est un homme", pas beaucoup de sens à mes yeux mais elle continue ainsi a se faire de la publicité voire du fric avec cela ! Par contre, moi ça me gonfle !!!!!

    Alors je préfère rester dans ma bulle et ignorer ces conneries !!!

    37
    claudo
    Samedi 12 Septembre 2015 à 19:27

    mais non, nous aussi nous aimons toutes ces précisions;  mais il est vrai que ce site est tellement riche tant par ses photos, ses commentaires, toutes les infos que parfois nous les lisons sans remercier à chaque fois tous ceux qui y participent et c'est bien sur regrettable.  C'est un peu de votre faute (LOL) on oublie en découvrant tout cela quel travail cela représente.

    alors MERCI à vous et à tous ceux  qui font vivre ce site.

    36
    Samedi 12 Septembre 2015 à 19:14

    Moi j'aime assez le travail de recherche qu'a fait Gilles en comparant les endroits où a été photographiée Sheila en 1978 et aujourd'hui...

    Bon, je dois être tout seul à aimer ça !!! he

    35
    Scarlett
    Samedi 12 Septembre 2015 à 18:59

    Bonsoir à tous les télérêveurs,


     


    Loin de moi l’idée de porter le moindre jugement sur une histoire qui ne m’appartient et dont je ne connais ni le tenants ni les aboutissants. Si j’ai pu vous offenser, je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses.


    Je partage le point de vue de Sellig et je profite de cette tribune libre pour où chacun peut s’exprimer et donner son ressenti. Aucun de nos propos ne constitue une offense ou une attaque envers la chanteuse.


    Même si je reste profondément attaché à la Sheila de mon enfance, que j’ai sublimée (celle d’aujourd’hui, ne me fait plus rêver), je sais aussi rester objective et force est de  constater que parfois elle dérape et que trop souvent elle perd une occasion de se taire.


    J’ai lu tous les livres témoignages de sa vie d’artiste, de femme et je comprends sa douleur, ses souffrances et toutes les injustices qu’elle a subies car il est vrai qu’elle n’a pas été épargnée.


    Mais aujourd’hui, même si c’est difficile, il serait souhaitable pour elle de pardonner et surtout ne plus communiquer comme elle le fait sur Monsieur Carrère qui n’est plus là pour se défendre. Je me souviens qu’à l’issue du procès aux prud’hommes, il avait conclu en disant qu’il ne dirait jamais rien de mal sur Sheila » Il est temps qu’elle en fasse autant. Cette histoire doit rester la sienne, et ne devrait être commentée par personne.


    Je lui souhaite tout le bonheur du monde et encore plein de succès mérité.


    Merci Gilles pour l’engouement que vous mettez pour sublimer votre idole.


     

    34
    OLIVIER2
    Samedi 12 Septembre 2015 à 18:56

    Tu as tout dit FF , j'ajouterai à cela mon incompréhension concernant son incapacité à pardonner, contredisant ses Chemins de lumière, encore un effet de mode. Je vais pas en dire plus , je reste amoureux de la SHEILA telle que Gilles nous la présente ici : rêvée mais qui a existé, j'arrive à dissocier les deux, celle d'hier (magnétique, ambitieuse, star) et aujourd'hui (tout l'inverse) . 78 Sheila la bombe !!

    33
    ff
    Samedi 12 Septembre 2015 à 18:41

    Pour pardonner à Carrère, il faudrait déjà qu'elle se pardonne à elle-même d'avoir été non seulement incroyablement crédule et docile mais aussi peu audacieuse pendant 20 ans, ce qui a entraîné son pathétique et brutal déclin dans les années 80 et ça, c'est pas gagné.

    Donc pour soulager un peu le poids colossal des remords et des regrets, elle a un coupable tout désigné en la personne de Carrère, d'autant que le monsieur est en effet ô combien responsable d'avoir rapidement et durablement tout mis en oeuvre pour lui ôter toute crédibilité artistique et liberté intellectuelle et professionnelle. Sa seule ambition semblant avoir été de faire de Sheila le produit le plus rentable du show biz français sous De Gaulle, Pompidou et Giscard. À cela se rajoute le sentiment amer et jamais éteint pour la chanteuse d'avoir été honteusement dupée financièrement et de ne pas pouvoir profiter sereinement d'une légitime semi-retraite dorée comme celles de ses copines de hit parades.

    Il y a un troisième coupable dans l'acharnement de Sheila à taper sur son ancien mentor mais pour éviter des polémiques et des indignations, il n'est pas recommandé de citer celui qui officie à la même place depuis 30 ans, applique les mêmes méthodes de l'isolement et de l'exclusivité (mais avec moins de succès) et qui n'a toujours souhaité que le meilleur pour Sheila, comme Carrère...

     

    Jolie série. J'adore quasiment tout à partir des photos qui ont servi pour la pochette de Kennedy.

    32
    Sellig
    Samedi 12 Septembre 2015 à 17:29

    Aucun jugement de ma part.

    Mais Est-ce juger que d'avouer se sentir mal à l'aise face à un discours pour le moins rempli d'aigreur à l'égard de quelqu'un aujourd'hui disparu et qui n'a pas eu que des mauvais côtés d'exploiteur.

    Je rejoins totalement Pascal dans son message. Basta les jérémiades. Elle est libre de ses choix et de ses actes, du moins je le lui souhaite. Ce que j'aime en elle, avant tout, c'est la chanteuse à qui je suis resté fidèle et qui m'apporte encore des émotions, des joies, de la fierté, mais aussi parfois qui m'interpelle.Cce n'est pas un crime que de le dire j'espère.

    Moi aussi, j'attends un nouveau disque; je n'ai strictement rien à faire des bracelets et autres bols à déjeuner. Ce qui a généré mon admiration ma passion et aujourd'hui encore beaucoup de plaisir, ce sont ses disques, ses créations de spectacles (pas la série x fois répétée des galas sempiternellement les mêmes depuis dix ans quand on va à un gala de tournée)

    madame Sheila, s'il vous plait, un disque, un vrai. Merci!

    31
    Samedi 12 Septembre 2015 à 16:35

    Difficile, comme le souligne Joel de porter un réel jugement sur l'histoire de Sheila et Claude Carrere...puisqu'on n'aura jamais connaissance du moindre détail, des arrangements, des conflits, des tords ou des raisons...entre eux.

    Certes, il lui a offert une vie de rêves en passant tout d'abord de la gamine issue de Français moyen (et encore, il y avait pire situation que celle de ses parents) au statut d'idole de Yéyé, des familles, de la France entière ! Vinrent s'ajouter à cette nouvelle vie, des vêtements, voitures, une équipe qui s'occupait d'elle, de multiples voyages, pas mal de temps de vacances d'été alors que d'autres partaient en tournées à travers le pays, des contrats avec les Américains bref, il s'occupait de tout, elle devait se laisser porter par le système jusqu'au jour où...

    A contrario, elle était manipulée, mise à part, comme si elle ne devait pas être en contact avec le monde 'extérieur', enfermée dans un système : Studios d'enregistrements, télévisions à gogo, idem pour les radios et toujours garder le sourire, la bonne humeur quoiqu'il arrive !

    Au final, elle est tombée dans un piège doré...et pourtant, pendant près de vingt années, les deux partis ont tiré profit (je crois) de cet état de choses...

    Que Sheila évoque ses 'misères' ou ses rancoeurs pourquoi pas, mais seulement une bonne fois pour toute comme en 1995 lors de la parution de 'Et si c'était vrai...' !  Aujourd'hui, il serait temps qu'elle change de disque... et songe à en enregistrer un par exemple ?!

    Bon revenons à nos moutons, je reste cependant fier de compter parmi ses admirateurs même si elle ne me connaît pas (là n'est pas le plus important)...lorsque je redécouvre ces thèmes : 'Sheila aux USA', je retombe en amour, je retombe à l'âge de mes 15 ans...et pourtant...

    Merci à vous pour ces photos et anecdotes.

    30
    PANDY 88
    Samedi 12 Septembre 2015 à 16:12

    Bonjour à tous et toutes,

    De très belles photos et Sheila et hyper belle. Waouh? Bon WE à vous!

    29
    JOEL88
    Samedi 12 Septembre 2015 à 14:46

    Pardonner, ce n'est pas toujours facile. Il y a parfois des raisons de ne pas pouvoir pardonner. Pour l'histoire Carrère/Sheila, Je ne connais pas les intérêts et les partages réels, donc, je ne jugerais pas. Sheila a son caractère, peut être ses raisons d'agir comme elle fait.

    Merci Sylvie, Bettina, Franmi et Gilles pour ces photos.

    28
    Samedi 12 Septembre 2015 à 11:52

     

    Moi aussi je partage à 100 pour 100 les propos de Scarlett (et Sellig) et d'ailleurs cette phrase " pardonner c’est divin et c’est aussi libérer son cœur d’un mauvais sentiment." Et d'une telle vérité.  C'est libérateur de pardonner.... Je  suis aussi déçu par ses propos sur Carrère ! Il y a surement des problèmes de fric mais elle a vécu comme une princesse avec lui et je ne pense pas que son hotel particulier de Neuilly était grace à ses seuls revenus..... Bref ingratitude quand tu nous tiens....

    Bon sinon il est vrai qu'elle est superbe ! Les photos sur la plage sont mes préférées !

    27
    Samedi 12 Septembre 2015 à 00:43

    Tu as bien tout analysé Scarlett et je suis totalement en accord avec ce que tu penses, même chose pour Sellig . 

    26
    Scarlett
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 21:40

    Bonsoir à vous tous,


     Je me souviens de ces photos parus dans la presse. C'était une période magique et je la voyais souvent à cette époque-là au bureau rue Surene. Elle était sublime et ces photos révélaient sa beauté. A dolescente, elle me faisait rêver car j'étais loin d'avoir sa plastique et j'aurais donné n'importe quoi pour avoir ses formes.


    Je suis tout à fait d’accord  avec les propos de Sellig concernant la relation de Sheila avec Monsieur Carrère.


    Bien-sûr que cette collaboration n’a pas toujours été un lit de roses, mais  pour autant, elle n’a pas eu  que les épines.


    Il est vrai que souvent elle a dû faire bon cœur contre mauvaise fortune et dans son dernier livre, elle évoque les moments difficiles qu’elle a connus et je sais combien  a pu être grande sa souffrance.


    Pourtant, je continue à croire que Monsieur Carrère plaçait sa chanteuse bien au dessus de tout. Il était prêt à tout pour la voir réussir. Il faut juste de souvenir de tous les moyens qu’il a utilisés pour convaincre Nile Rogers de travailler avec sa chanteuse.


    On peut tous regretter qu’elle n’ait pas fait de scène (de toute évidence, elle aurait excellé dans ce domaine) car son producteur préférait exploiter le filon de la télévision, mais il lui a permis une carrière internationale enviée par beaucoup d’artistes français.


    C’est pourquoi aujourd’hui, je regrette qu’elle ne parvienne pas à faire l’impasse sur la grisaille de ses rapports passés avec son producteur. Elle a déclaré au cours de divers entretiens qu’elle lui avait pardonné depuis longtemps. Cependant, cet été sur la route du tour, elle m’a profondément déçue en se montrant peu respectueuse de sa mémoire  et semblait peu touchée par sa disparition. C’est dommage pour elle, car pardonner c’est divin et c’est aussi libérer son cœur d’un mauvais sentiment.


    J’espère qu’un jour, elle réussira à trouver la paix et la sérénité. Leur relation était très forte et je sais aussi que la haine est juste un sentiment profond qui refuse de mourir.


     


     

    25
    Gicé
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 18:46

    Quelle beauté, quelle vie, quel rêve ! Passer des marchés à ça, c'est incroyable . Comme elle a dû être fière et heureuse  . Et que le retour en France a dû être difficile . Sheila, tu es magnifiiique, comme dit l'autre !

    24
    Sellig
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 18:30

    Quelle belle vie elle eue!


    Partie de rien, si ce n'est son courage et sa hargne de réussir, elle a eu la chance, reconnaissons-le, de faire La rencontre avec celui qui en fera une star.


    Elle aura connu la gloire, aura côtoyé les pus grands artistes, aura visité des endroits magiques, aura eu le plaisir des plus beaux hôtels, des voitures de rêve, des demeures de star.


    En ce sens (et je sais que je risque de déclencher des foudres de guerre... mais j'assume! ) je suis toujours terriblement mal à l'aise quand elle démolit C.Carrère. Bien sûr, elle a avalé des couleuvres, elle n'a  pas connu avec lui l'ivresse de la scène. Mais tout de même, tout ce que Gilles nous montre de ces années Carrère laisse songeur. Je regrette, même si elle dit souvent qu'elle a eu une belle vie, ses propos acerbes, voire meurtriers à l'égard de celui dont elle ne tarissait pas d'éloges durant au moins les 15 premières années.


    Ce reportage me conforte dans mes élucubrations mentales...


     

    23
    SPACER
    Mardi 25 Mars 2014 à 13:55

    La pseudo" élite intellectuelle" germanopratine ....

    22
    jp dit jipounet
    Mardi 25 Mars 2014 à 13:51

     Rien d'étonnant avec la tronche de cake qu'il avait celui là !

    21
    SPACER
    Mardi 25 Mars 2014 à 13:47

    Et dire qu'un certain Yves St Laurent avait osé dire à  la télé  - alors que Sylvie Vartan  essayait une de ses créations pour un spectacle -que le comble de l'inélégance pour lui était Sheila ....

    20
    jp dit jipounet
    Dimanche 23 Mars 2014 à 17:53

     Quelques nouvelles photos par ci par là comme Sheila évanouïe dans sa voiture, dommage ce jour là je n'étais pas près d'elle pour lui faire du.....

    Pas mal les 2 clichés avec le guitariste en fond  Mai 1978 : Singin'in the USA et puis d'autres on s'y perd.....allo allo...docteur Gillou.......

    19
    thierry pierre
    Mardi 25 Juin 2013 à 23:06

    Epoque fabuleuse , tout lui reussi , je ne crois pas que  "le commun des mortels " appreçie à sa juste valeur , on a de quoi être fier non ? Oui , Gilles , c'est vraiment une serie mythique ... tout est en adéaquation , l'amour du sport , l'amerique , le soleil , le succés , tout est la ....

    18
    erwan69
    Mardi 25 Juin 2013 à 22:00

    LE reportage de star, le rêve américain et californien...waow, elle est sublime. Et bravo au photographe qui a su exploiter les lieux et la faire poser dans des situations trés branchées pour l'époque (limousine, rollers, malibu beach, sunset bd,...) et merci à toi Gilles 

    17
    Pame Profil de Pame
    Mardi 25 Juin 2013 à 21:11

    j'aime beaucoup cette époque ..

    16
    Pascal du Nord Profil de Pascal du Nord
    Mardi 25 Juin 2013 à 21:01

    Le rêve Américain pour Sheila !

    Incroyable le parcours réalisé depuis ses débuts, elle qui incarnait une idole du Yéyé à qui on ne donnait pas cher, pour qui on pensait qu'elle serait une idole très rapidement balayée comme d'autres !

    Elle qui ensuite est devenue l'idole des familles, la 'fiancée' des Français moyens, 'irréprochable', trop lisse peut-être aux yeux de certains ?

    Elle qui incarnait l'amour avec Ringo et une jeune maman sans histoires aux yeux d'un public conquis d'avance même si ses détracteurs lui reprochaient de ne pas se produire sur scène, de porter des robes longues signées Azzaro, de chanter des chansons populaires, aux textes parfois trop simples.

    La voilà en 1978 aux USA où son disque est diffusé sur les ondes, où elle rencontre le créateur de "Singin'in the rain" et celà n'est malheureusement pas admis par ceux qui sont jaloux de ce succès inespéré...

    15
    franmi
    Mardi 25 Juin 2013 à 20:57

    Sheila est sublime ; pour les photos en short sur la plage dont celle de Paris Match je ne suis pas sur que leur publication soit nécessaire .

     

    14
    GILLESCD Profil de GILLESCD
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 19:37

    Merci Olivier2, je sors tout ça de mon coffre en Suisse ! 

    Si j'avais plus de temps, j'en mettrais bien plus encore ! C'est vrai qu'elle est d'une beauté extraordinaire en ce beau mois de mai !

    13
    olivier2
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 19:30

    merci pour ces magnifiques ajouts, mais d'ou sortent tous ces clichés jamais vus ? c 'est un vrai bonheur

    12
    mitchou Profil de mitchou
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 18:00

    Mon Dieu, qu'elle était belle à cette époque, ses beaux cheveux lâchés ou attachés,   (sans postiches lol! et ça se voit), vraiment de superbes séries.

    11
    ADALGONZE Profil de ADALGONZE
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 01:54

    Je me souviens fort bien de la plupart de ces clichés parus en nombre dans la presse : Podium, Paris-Match, Hit, Salut !... Et cette série célèbre sur la plage de Santa-Monica... J'y ai foulé le sable !

    10
    SB from Lyon
    Mardi 16 Octobre 2012 à 04:49

    Découvrir ces photos américaines est absolument émouvant. Sheila a une carrière fantastique. Je n'avais jamais vu ces photos étant adolescent. Merci.

    9
    olivier2
    Mercredi 7 Mars 2012 à 21:13

    qu'est-ce que cette femme était belle, je ne comprends pas qu'on ne l'ait pas plus souligné à l'époque...

    8
    Pascal du Nord
    Jeudi 16 Février 2012 à 17:54

    Grâce à la folle épopée Disco de Sheila B. Devotion, ses admirateurs ont eux aussi beaucoup voyagé par...procuration ! PascaL.

    7
    erwan 69
    Samedi 11 Février 2012 à 19:01

    superbe et épanouie , le vrai rêve américain réalisé !

    6
    olivier2
    Samedi 11 Février 2012 à 18:47

    encore plein d'inedits merci, belle époque , je l'aurais bien vu dans les drôles de dames...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :