• NO-NO-NO-NO

    NO-NO-NO-NO

    Le titre phare dure 5'13, soit 1 minute de plus que la version 45 tours. Tender Silence Of The Night est crédité de 6 secondes de bonus (4'19). L'inédit Sunshine Week-End dure lui aussi 5'13. Bizarrement, ce Maxi, avec un design légèrement différent, est sorti en Grèce, et en Grèce seulement...

    NO-NO-NO-NO

    NO-NO-NO-NO

    « SEVEN LONELY DAYS (New American Recording)SPACER »

  • Commentaires

    6
    gilles 06
    Lundi 22 Avril 2013 à 16:52

    J'ai adoré ce titre que je trouvais bien disco même si l'e premier pont musical faisait un peu "tsoin tsoin" et cassait l'ambiance ! en revanche j'ai peu accroché sur les 2 titres de la face B.

    5
    mitchou Profil de mitchou
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 19:43

    j'aimais beaucoup cette chanson, elle était répétitive, mais ça la rendait entêtante, j'adorais la construction musicale plus sophistiquée, vraiment un morceau génial pour les boîtes, avec pour la première fois, une vraie version plus longue. C'était sorti au milieu de l'été. Dommage qu'elle n'ait fait aucune promo dessus.

    4
    ff
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 17:57

    Déjà que No, No, No, No, je l'ai toujours trouvée un peu trop répétive sur 45t, alors 1mn supplémentaire de refus catégorique, c'était pas trop pour moi. Je trouve qu'on a eu beaucoup de chance que Carrère et Sheila interrompent l'enregistrement du second album des Devotion et décident de faire appel à Chic. Parce que Seven lonely days (connaissant Carrère l'économe, il aurait imposé les 2 versions sur le 33), Sheila come back, Sunshine week end..., ça me parait pas très excitant avec le recul...

    3
    Pame Profil de Pame
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 14:46

    Lui  aussi j'adore complètement comme Spacer !!

     
    2
    jm.s
    Mercredi 14 Novembre 2012 à 22:19

    J'aime toutes les chansons de ce disque , "tender silence of the night " est vraiment géniale . je possède aussi ce disque , il doit être usé de l'avoir écouté.

    1
    Pascal du Nord
    Mercredi 14 Novembre 2012 à 21:04

    Un autre agréable souvenir d'adolescent lié à ce disque. Lors de son achat, j'étais enchanté de découvrir sur le verso, un titre en supplément qui lui, s'éloignait du Disco avec des cuivres.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :